Files

RCF bienveillance

Imprimer l'article Envoyer l'article par email

Bienveillance

Quelle serait sinon la, du moins une recette pour faire durer l’amour dans le couple. Et bien, il semblerait qu’il y en ait une. Et elle s’appelle la bienveillance.

V.B : Quel sens d’abord donner à ce mot « Bienveillance » ?

C.B. : La bienveillance est un mot qui a la même racine que bénir, dire du bien. C’est l’ingrédient essentiel de toute relation où chacun reconnait que l’autre lui apporte quelque chose, et le manifeste. C’est un signe certain d’encouragement qui veut dire que l’autre a de la valeur et permet de renforcer la confiance en soi.  Pour ceux qui ne savent pas dire « je t’aime » aussi souvent que son conjoint le souhaiterait, c’est une autre manière de lui dire son amour.

V.B : Très bien. Mais comment avoir un regard bienveillant quand son  conjoint est souvent désagréable ou indifférent, qu’il vous agace et n’a même pas une parole aimable à votre égard ?

C.B. : C’est un peu faire le choix de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine. Croyez-vous vraiment que votre conjoint n’a plus aucune des qualités que vous aviez pourtant remarquées au début de votre relation ? Et si vous preniez le parti de relever ce qu’il ou elle fait de bien et de le lui dire ? Il (ou elle) en serait peut-être surpris et au bout de qq jours, pourrait se produire une légère modification de son attitude. On devrait chaque jour avoir une parole bienveillante pour son conjoint. Une seule pour commencer !

V.B : C’est un premier pas  mais quand  le face à face est devenu trop tendu, les paroles trop dures, comment retrouver un contexte de bienveillance …

C.B. : Il faut parfois se donner une occasion de partager quelque chose d’extérieur à vous-même, qui ne renvoie ni à vos problèmes, ni à votre conjoint. Je pense par exemple à un we ensemble dans un endroit où la nature est superbe : une marche en forêt, en montagne, un bord de mer éblouissant. La beauté régénère notre capacité à louer et à voir les choses avec plus d’indulgence.

V.B : Une autre piste si le conjoint n’est pas très « marche dans la nature » ?

C.B. : La présence d’un animal est également apaisante. Je connais plusieurs couples en difficulté qui ont à nouveau pu manifester de la bienveillance grâce à l’accueil d’un animal à la maison. Un compagnon, choisi d’un commun accord, qui a refait le lien entre eux, par son innocence, par sa présence qui vous attend comme vous êtes. Un animal est aussi un bon moyen d’aider des ados qui ne se sentent pas à l’aise et ne savent plus reconnaitre la bienveillance. Sachez cependant que vous devrez très vite prendre en charge le charmant animal !

V.B : Et il ne faudrait pas que ça devienne un sujet de dispute, ce qui serait le contraire de l’apaisement.. Merci Christiane pour ces conseils et, avec bienveillance bien sûr, on se retrouve Mardi prochain pour la dernière de la saison.

Tous les conseillers
nos conseillers conjugaux & familiaux

SALON DE PROVENCE (13)

Georges VIALAN
CCF

Boutique en ligne
Tous les produits
NOUS CONTACTER

CLER Amour et Famille

65 boulevard de Clichy 75009 Paris

01 48 74 87 60
webTV
100% des jeunes...
Toutes les vidéos
SUIVEZ-NOUS
Je m'inscris

inscrivez-vous la newsletter