Files

MON CONJOINT ME SURPROTEGE

Imprimer l'article Envoyer l'article par email

MON CONJOINT ME SURPROTEGE

Avoir de l’attention pour l’autre, c’est bien agréable : un mari prévenant, une femme attentive à tous vos besoins. Le rêve ! Mais parfois, c’est un peu trop. Christiane  bonjour. D’où vient  cette mauvaise humeur, cette impression d’être sur protégé ou materné et qui nous agace ?

Bonjour Vincent. Eh bien je dirais... peut-être d’un besoin de liberté et d’autonomie que nous avons tous : le fameux « je suis grand » de notre enfance est toujours présent ! C’est aussi le « je sais faire » qui peut déboucher sur un sentiment qu’en voulant trop aider, le conjoint ne vous fait pas confiance ! Enfin dans la surprotection, il y a aussi un risque d’empiètement de l’un sur la personnalité de l’autre, même si au départ l’intention est bienveillante.

Alors comment éviter cette surprotection de la part de son conjoint ?

A mon avis, c’est de faire « ensemble » et non pas « à la place » de l’autre. Et cela n’empêche pas que chacun garde une autonomie, sur ce qu’il entreprend : travail, loisir, diversifient la vie du couple. Mais si un de ces choix fait peur à l’autre, par exemple : moto, bateau, sortie tardive, voyage, le conjoint doit-il arrêter cette activité pour tranquilliser l’autre ? Il me semble que non, sauf si cette activité déborde trop sur le temps du couple, mais c’est autre chose.

Mais on peut quand même manifester « tendrement » son inquiétude

Oui bien sur. Vous ne pourrez pas empêcher des petites phrases bienveillantes comme « fais attention » ou « n’oublie pas de téléphoner quand tu arrives » qui sont des petits messages d’amour.

Cela dit, Christiane, Il y a des situations qui nécessitent encore plus de délicatesse pour aider l’autre, tout en lui laissant le maximum d’autonomie : je pense au chômage, à la maladie, à la vieillesse ou au Covid !

Déjà il y a une différence entre aider et surprotéger. Cela nécessite une évaluation de la difficulté du conjoint : est-ce un problème psychologique – on se sent diminué par le chômage- est-ce une atteinte physique ? Dans tous les cas, pensez à aider la personne en la valorisant. En essayant de lui faire reprendre courage, même si tout cela se fait dans l’inquiétude.

Et le Covid ? Comment l’appréhender quand le conjoint en fait une obsession ?

C’est compliqué car dans le couple, la prudence de l’un peut être considéré comme excessive pour l’autre. On est plus dans le registre de la peur d’une maladie inconnue. Peut-être peut-on faire appel à la patience de ceux qui n’aiment pas trop les surprotections, car la situation finira bien par s’améliorer.

Espérons-le. En attendant, Christiane. Faites bien attention à vous…au moins pour qu’on puisse vous retrouver la semaine prochaine… !

Tous les conseillers
nos conseillers conjugaux & familiaux

LUNE VIEIL (34)

Elisabeth GUYOT
CCF

Boutique en ligne
Tous les produits
NOUS CONTACTER

CLER Amour et Famille

65 boulevard de Clichy 75009 Paris

01 48 74 87 60
webTV
100% des jeunes...
Toutes les vidéos
SUIVEZ-NOUS
Je m'inscris

inscrivez-vous la newsletter