Files

Les fables de la Fontaine

Imprimer l'article Envoyer l'article par email

Fables de La Fontaine :

Elles ne sont pas réservées qu’aux enfants. Elles peuvent aussi servir pour les adultes et le couple en particulier. Bonjour Christiane ! Alors, quel intérêt une conseillère conjugale peut-elle trouver dans ces fables ?

Eh bien ces Fables peuvent aider à dégager certains travers  du couple. J’y vois d’abord le jeu de la différence entre les conjoints, qui peut être source de mésentente, mais aussi riche de complémentarité.

Alors des exemples. Si je vous dis « La Cigale et la Fourmi » ? Là, nous avons deux caractères qui se heurtent et ont du mal à s’entendre. Mais pourquoi ? parce qu’ils ne voient pas leur heureuse complémentarité dans le couple original qu’ils forment, ce qui avait été sans doute leur attirance au départ.

C’est-à-dire ? L’une est gaie, entrainante, l’autre est rationnelle, pratico pratique.  C’est parfois le cas du conjoint enfermé dans son désir de bien faire et de la femme qui cherche à introduire un peu de fantaisie. A partir du moment où l’un jalouse l’autre, plus d’entente possible et les reproches fusent !

Un autre exemple ?  Le lièvre et la tortue. Cette fable  met en scène également deux personnes qui ne vivent pas au même rythme. L’un est « speed » et prend ses décisions rapidement. L’autre a besoin de temps pour réfléchir. S’ils ne s’attendent pas, comment pourront-ils se comprendre ? 

En parlant de d’incompréhension, une autre Fable célèbre : le Renard et la Cigogne… Mais oui, aller faire manger de la soupe à une cigogne dans une assiette, ou de la viande au fond d’un vase pour un renard.  C’est une peinture cruelle d’un couple qui ne chercherait pas à s’adapter aux particularités de l’autre. Un vrai manque d’attention à l’autre, alors que les différences peuvent être source de richesse dans un couple. Relisez la fable du Lion et du Rat pour vous en persuader !

Vous parliez de reproches tout à l’heure. Pour vous, quelle est la Fable de La Fontaine la plus significative dans ce domaine ? Pour moi, c’est  « le mal marié » qui dépeint une femme le reproche toujours à la bouche : « « Rien ne la contentait, rien n’était comme il faut. On se levait trop tard, on se couchait trop tôt ! » C’est en tout cas la version du mari !!

Les reproches, toujours difficiles à éviter. Quelle serait alors la « morale » de l’histoire ?

Je pourrais dire que le reproche doit être gradué. Devenir impitoyable, ne rien laisser passer devient destructeur dans le couple. A force il y a un durcissement qui s’instaure. Et c’est ce durcissement qu’il faut combattre pour rétablir une entente dans le couple et éviter de renvoyer sa femme à la campagne comme le suggère la Fable !

Quoiqu’à la campagne, avec le confinement, ce ne serait pas si mal. Merci Christiane. Et comme un tien vaut mieux que deux tu l’auras, on compte bien sur vous pour la semaine prochaine  !

Tous les conseillers
nos conseillers conjugaux & familiaux

MONTIERCHAUME (36)

Odile GILBERT
CCF

Boutique en ligne
Tous les produits
NOUS CONTACTER

CLER Amour et Famille

65 boulevard de Clichy 75009 Paris

01 48 74 87 60
webTV
100% des jeunes...
Toutes les vidéos
SUIVEZ-NOUS
Je m'inscris

inscrivez-vous la newsletter